Mobilité : La voiture reste de loin le moyen de transport le plus populaire dans le Brabant wallon.

Mobilité : La voiture reste de loin le moyen de transport le plus populaire dans le Brabant wallon.

BRABANT WALLON – En Belgique, la voiture reste de loin le moyen de transport le plus populaire pour les déplacements domicile-lieu de travail des travailleurs du secteur privé et plus que jamais dans le Brabant wallon. Pas moins de 87,7 % des déplacements domicile-lieu de travail sont effectués en voiture. Et 84,8 % des travailleurs brabançons se rendent même toujours au travail en voiture. Le pourcentage de travailleurs disposant d’une voiture de société est le plus élevé dans cette province : 29,8 % de l’ensemble des employés en possèdent une. Si la combinaison des moyens de transport, surtout le vélo et la voiture, gagne du terrain ailleurs, ce n’est pas le cas ici. Cela explique notamment pourquoi la part du vélo reste bien inférieure aux chiffres nationaux dans le Brabant wallon. Ce sont les principales conclusions du cinquième baromètre de mobilité annuel du prestataire de services RH ACERTA.

Autres conclusions frappantes du baromètre de mobilité sur le Brabant wallon :
– Pour les déplacements vers le travail, le travailleur brabançon du secteur privé continue d’opter pour la voiture : quelque 84,8 % se rendent toujours au travail en voiture.

– Si le pourcentage d’employés brabançons possédant une voiture de société a reculé en 2018, il a à nouveau légèrement augmenté en 2019, à savoir 29,8 % de tous les employés. Ce taux reste bien au-delà de la moyenne belge de 20,6 %.

– Après la voiture, les transports en commun demeurent le moyen de transport le plus populaire dans le Brabant wallon. Quelque 9,9 % des collaborateurs optent régulièrement pour le train, le tram, le bus ou le métro, mais les chiffres stagnent malgré tout par rapport à 2018.

– Dans le Brabant wallon, le vélo ne joue toujours qu’un rôle minime dans les déplacements domicile-lieu de travail. Le pourcentage de travailleurs qui se rendent au travail à vélo de temps à autre augmente, mais reste faible : 5,1 % en 2019 versus 3,7 % en 2018.


– En 2019, la distance moyenne parcourue par un travailleur brabançon entre son domicile et son lieu de travail s’élève à environ 24 km, contre une moyenne belge de 19 km.

La voiture le moyen de mobilité privilégié dans le Brabant wallon

La voiture reste haut la main le moyen de transport le plus populaire pour les déplacements domicile-lieu de travail dans le Brabant wallon. Le pourcentage de travailleurs ayant utilisé la voiture pour une partie du trajet au moins en 2019 s’élevait à 87,7 %. Et 84,8 % se rendent quotidiennement au travail en voiture. Ces taux dépassent largement les moyennes nationales de respectivement 77,5 % et 61,6 % qui utilisent (toujours) la voiture. Pourtant, dans le Brabant wallon, ces chiffres indiquent pour la deuxième année consécutive une légère baisse de la dépendance à la voiture.

La distance domicile-lieu de travail reste pratiquement identique au fil des années : de 24 à 25 km

En moyenne, les travailleurs brabançons travaillent à 24,2 km de leur domicile. Cette moyenne ne semble pas évoluer de façon spectaculaire. Et Benoît Caufriez de conclure : ” En 2018 et 2019, nous avons constaté une croissance importante de l’occupation. Cette croissance n’a pas non plus eu d’influence notable sur la distance parcourue par les travailleurs entre leur domicile et leur lieu de travail. De plus en plus de travailleurs ont la possibilité de travailler régulièrement depuis leur domicile ou peuvent adapter un peu leur horaire de travail. Cela leur permet également d’éviter les embouteillages.

En conséquence, la distance entre le domicile et le lieu de travail est interprétée de manière différente, plus relative, pour ces travailleurs. Les employeurs qui sont en mesure de permettre à leurs travailleurs d’être moins dépendants du temps et du lieu de travail en récolteront les fruits, car ils seront plus attrayants pour leurs travailleurs actuels et pour les candidats. Leurs forces de rétention et de recrutement ne s’en porteront que mieux. “

LIRE PLUS : Actualités