L’Europe appui le processus de transition démocratique au Soudan

L’Europe appui le processus de transition démocratique au Soudan

BRUXELLES – L’Union européenne a annoncé ce jour le déblocage de 100 millions d’euros destinés à aider les autorités civiles au Soudan à faire face aux besoins les plus pressants découlant de la transition démocratique.

«L’Union européenne est pleinement déterminée à accompagner la transition politique à l’œuvre au Soudan par tous les moyens dont elle dispose. Parallèlement au soutien politique, l’assistance financière au Soudan demeure cruciale, compte tenu de la gravité de la crise économique qui frappe le pays. Nous espérons que ces 100 millions d’euros supplémentaires stimuleront les efforts consentis par le gouvernement transitoire pour mettre en œuvre des réformes», a déclaré le haut représentant/vice-président Josep Borrell, qui poursuit actuellement sa première visite officielle au Soudan.

«Ces nouvelles mesures d’assistance financière aideront le gouvernement soudanais à mettre en œuvre des réformes économiques essentielles à la création d’emplois et à l’extension de la prestation de services publics dans tout le pays, ainsi qu’à donner des perspectives aux jeunes et aux femmes qui sont en première ligne face au changement au Soudan», a déclaré ce jour Jutta Urpilainen, la commissaire chargée des partenariats internationaux. «Le Soudan a aujourd’hui une occasion historique de devenir une société démocratique. L’Union européenne est pleinement résolue à soutenir le peuple soudanais dans sa réussite.»

L’aide de l’UE au Soudan s’inscrit dans le contexte des manifestations populaires qui ont renversé le président Omar el-Béchir en 2019. L’autorité civile de transition prépare en ce moment le pays à la tenue d’élections libres et équitables en 2022, tout en faisant face à d’énormes défis sociaux, économiques et politiques.

L’aide de l’UE au Soudan sera principalement axée sur:

  • les réformes économiques;
  • les perspectives économiques pour les jeunes et les femmes, et
  • le processus de paix et la gouvernance démocratique.

Les autorités soudanaises, l’UE et ses partenaires internationaux ont désigné ensemble ces secteurs comme jouant un rôle capital dans le bien-être de la population et l’avenir du pays.

L’économie soudanaise s’est contractée pour la deuxième année consécutive, et le gouvernement transitoire reconnaît l’évidente nécessité de procéder à des réformes macroéconomiques et structurelles pour la stabiliser. Ces réformes devraient permettre de passer en douceur d’un système de subventions généralisées à un système global de protection sociale. L’UE soutiendra les efforts visant à amortir les effets de la transition pour les citoyens les plus vulnérables. L’UE aidera aussi le gouvernement transitoire à renforcer l’obligation de rendre des comptes et à améliorer la gestion des finances publiques.

Avec l’aide des autorités soudanaises et de ses partenaires, l’UE s’emploiera à créer des possibilités d’emploi au Soudan, en particulier pour les jeunes et les femmes. L’accent sera mis sur l’éducation et la formation, de même que sur l’émancipation économique des femmes.

Enfin, l’UE soutiendra le processus de paix, ainsi que la protection et la promotion des droits de l’homme au Soudan.

Contexte

Le Soudan s’est engagé dans une transition politique complexe à la suite de l’accord du 17 août 2019 prévoyant une transition menée par des civils. Cela représente un formidable pas en avant vers un régime dirigé par des civils, ainsi qu’une occasion rare de rétablir la paix, d’instaurer la démocratie et de garantir une reprise économique.

L’Union européenne est un partenaire de premier plan pour des autorités soudanaises aspirant à réussir la transition de leur pays vers la démocratie. À cette fin, elle soutient la consolidation de la transition politique au Soudan et est disposée à accompagner le pays dans la mise en œuvre de la réforme politique et économique.

La nouvelle aide financière de 100 millions d’euros annoncée ce jour proviendra du fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique («fonds d’urgence pour l’Afrique»).

En décembre dernier, l’UE a déjà fourni, par le truchement du fonds d’urgence pour l’Afrique, un soutien de 7 millions d’euros au cabinet du Premier ministre et 35 millions d’euros à l’appui du système de protection sociale du pays. Cette aide s’inscrit aussi en complément d’un financement de 60 millions d’euros pour des projets au titre du fonds d’urgence pour l’Afrique, qui démarreront début 2020.

L’UE soutient la transition politique au Soudan au moyen d’une assistance technique. L’annonce de ce jour porte à 217 millions d’euros l’enveloppe totale octroyée dans le cadre de la coopération au développement par l’Union européenne à la transition menée par des civils au Soudan. L’UE a débloqué, qui plus est, 13 millions d’euros au titre de la stabilité et de la paix au cours du deuxième semestre 2019, en vue tout particulièrement de renforcer la cohésion sociale et la sécurité des personnes en zone périphérique et de réduire le risque de conflit.

Fiche d’information sur les relations UE-Soudan