INVITÉ D’HONNEUR : Le Mur de Berlin à La Brafa 2020

INVITÉ D’HONNEUR : Le Mur de Berlin à La Brafa 2020

BRAFA – La 65éme édition de la BRAFA, qui aura lieu du 26 janvier au 2 février 2020, sera célébrée de façon originale par une exposition et une vente exceptionnelle de cinq segments du Mur de Berlin. Le produit de la vente sera intégralement versé à cinq bénéficiaires (associations et musée) actifs dans les domaines de la recherche contre le cancer, de l’intégration des personnes handicapées, et bien entendu, de la préservation du patrimoine artistique. Une initiative qui tend aussi à renouer avec l’esprit des fondateurs de la manifestation.

Les cinq segments du Mur de Berlin proposés lors de la BRAFA 2020 © Raf Michiels

Dans un passé récent, la Brafa a habitué ses visiteurs à découvrir un invité d’honneur différent lors de chacune de ses éditions. Il y eut tour à tour des musées, fondations et artistes internationaux, qui tous ont apporté à l’événement une tonalité particulière. En 2020, à l’occasion de sa 65ème édition, la BRAFA a décidé d’innover et de proposer une initiative inédite : une vente caritative de segments originaux du Mur de Berlin.

Provenance du Mur de Berlin

Ces segments ont été tout spécialement acquis en 2018 déjà, en anticipation du trentième anniversaire de la chute du Mur célébré ce 9 novembre 2019. Ils sont originaires de l’Hinterlandmauer, soit de la partie qui en formait la première enceinte côté Est, sur une longueur totale de 68 km. Ils ont été démantelés par les forces armées de l’ex-République démocratique allemande (RDA) durant les travaux de démolition qui ont suivi la chute du Mur et ont ensuite été acquis et réutilisés par une entreprise de travaux publics située en périphérie berlinoise. D’une hauteur de 3,8 m et d’une largeur de 1,2 m pour un poids de 3,6 t chacun, ils sont porteurs de graffitis sur les deux faces, ajoutés par des graffeurs anonymes à différentes époques.

Petit retour historique

La construction du Mur, entamée dans la nuit du 12 au 13 août 1961, visait à mettre fin à l’exode massif de citoyens est-berlinois et est-allemands (voire originaires d’autres pays d’Europe de l’Est) vers l’Ouest. Il venait compléter les dispositifs déjà mis en place tout le long de la frontière entre les deux Allemagne et au-delà, entre l’Europe de l’Est et de l’Ouest pour former, selon la formule rendue célèbre par Winston Churchill, un ‘rideau de fer’ dont Berlin constituait jusqu’alors le maillon faible.

Toutefois, le Mur ne parvint pas à juguler les transferts de population de sorte que les dirigeants de la RDA ne cessèrent de le renforcer en y ajoutant, à grands frais, toujours davantage d’obstacles.

Son démantèlement, par contre, fut plus rapide. Il débuta dès les journées historiques de novembre 1989, quand à la suite d’une conférence de presse ratée des autorités est-allemandes, des milliers d’habitants se ruèrent à divers points de passages frontaliers et passèrent à l’Ouest. Rapidement, des milliers d’anonymes armés de pics, de marteaux ou de pioches (surnommés en allemand « Mauerspechte », ou « piverts du mur ») se mirent à le détruire, sous les objectifs et caméras du monde entier. Dans les jours et semaines qui suivirent, des milliers de personnes convergèrent vers

Berlin dans le but d’arracher ou d’acquérir eux aussi, un fragment en guise de souvenir. Puis l’armée est-allemande procéda à son démantèlement et à sa destruction systématique, voire à la vente de certains segments. Ils’en trouve aujourd’hui un peu partout dans le monde, notamment dans des lieux symboliques ou encore au sein de collections privées. Toutefois des segments entiers tels que ceux proposés à la Brafa sont devenus rares de nos jours.

Les cinq segments de la Brafa et leurs bénéficiaires

Musée de Art et Histoire de Belgique

Les cinq segments seront exposés dans le hall central de la foire et proposés selon une formule d’enchères qui sera réservée aux visiteurs de la Brafa durant toute la durée de celle-ci. Le produit de leur vente sera entièrement versé au bénéfice de cinq actions particulières. Tout d’abord, dans le domaine de la recherche contre le cancer, à l’opération Télévie portée par RTL-TVI et l’asbl Kom op tegen Kanker. Dans le domaine de l’intégration des personnes handicapées ensuite, à l’opération caritative CAP48 de la RTBF, et de l’asbl Hart voor Handicap.

Enfin, dans le domaine de la préservation du patrimoine artistique, en soutien à deux projets portés par le Musée Art & Histoire (Cinquantenaire) : une nouvelle salle pour les momies précolombiennes tout d’abord ; et, au cas où le financement de ce projet serait déjà complété, au profit de la restauration et de l’installation du jardin d’hiver de Victor Horta réalisé pour Jean Cousin dans une salle du musée consacré à l’Art Nouveau.


BRAFA – Brussels Art Fair – 26/01 → 02/02/2020
Tour & Taxis, Avenue du Port 88 – 1000 Bruxelles
www.brafa.art

Votre site n’a aucun Étiquettes, donc il n’y a rien à afficher pour le moment.