Balade et découvertes en Hesbaye Brabançonne : Le Moulin Gustot et le Château-Ferme d’Opprebais

Balade et découvertes en Hesbaye Brabançonne : Le Moulin Gustot et le Château-Ferme d’Opprebais

BRABANT WALLON – Les communes de Beauvechain, Hélécine, Incourt, Jodoigne, Orp-Jauche et Ramillies constituent le coeur d’une riche région de cultures : la Hesbaye brabançonne, favorisée par un sol limoneux qui a permis une activité agricole prospère, et d’ailleurs toujours bien présente. D’ou la qualification de la région comme territoire de grenier à blés.

Cette extrémité orientale du Brabant wallon compte une soixantaine des villages, lesquels s’égrènent dans un paysage de large plaines, occasionnellement mollement ondulées, qui caractérisent bien cette region au faible relief. Au milieu de ces terres fertiles, parcourues par les cours d’eau de la Grande et Petit Gette, trônent de fières “censes”, ces grosses fermes en quadrilatère si caractéristiques.

La pierre de Gobertange, d’une belle couleur chaude et claire, participe à l’identité de ce territoire, volontiers qualifié de “pays blanc”. Ce matériau de construction, combiné à la brique, elle aussi fort présente, constitue l’un des communs dénominateurs des villages de la région.

Moulin à vent Gustot d’Opprebais

Moulin du Brabant wallon

Site insolite pour la région au coeur duquel s’organisent des manifestations villageoises dont la bien connue Fête du Pain. Le moulin Gustot est le seul survivant des quatre moulins que comptait le village d’Opprebais au xixe siècle, à savoir deux moulins à eau (le moulin seigneurial et le moulin Charlet) et deux moulins à vent (le moulin Gustot et le moulin Gerondalle).

Fête du Pain - Incourt
Le four à pain au pied du Moulin

Resté en activité jusqu’en 1927, il connut ensuite le déclin et de nombreuses dégradations. Alors qu’il ne subsistait plus qu’une partie de la tour, le moulin fut racheté en 1960 et le nouveau propriétaire procéda à sa restauration complète : la calotte pivotante et les ailes ont été restituées lors de cette restauration qui eut lieu en 1961-1962.

Le moulin Gustot et le site qu’il occupe sont rachetés en 1991 par la commune d’Incourt : le moulin subit une nouvelle restauration en 1995-1998 dans le cadre d’une opération de développement rural.

Au début du mois de janvier 2012, le moulin est amputé d’une de ses ailes par une tempête. La calotte est également abîmée ainsi que certaines pièces du mécanisme. Il faudra 15 mois avant que le moulin ne retrouve de nouvelles ailes en acier galvanisé venues de Hollande. Le 4 février 2014, le moulin Moulin d’Opprebais fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques de Wallonie.  

  • Moulin d'Opprebais

Le Château-ferme d’Opprebais

Posé sur une butte, le château-ferme d’Opprebais a probablement été élevé au 13ème siècle. Il comportait à l’origine que le donjon-porche qui subsiste dans l’enceinte actuelle, une basse cour et une palissade. La seconde étape fût la construction du château dans sa forme contemporaine: édification d’une enceinte carrée, du quatre tours circulaires et du châtelet d’entrée.

Château-Ferme d'Opprebais
Château-Ferme d’Opprebais

Celui-ci perdit de l’importance au débout du 16ème siècle, habité par un châtelain et non par le seigneur local. L’estampe la plus ancienne figurant le site date de 1692 et nous montre des bâtiment déjà partiellement ruinés : on aperçoit ni meurtrières, ni créneaux ou chemin de ronde. Il fut d’ailleurs appelé au Moyen-Age “la grande platte tour” ce qui signifie “tour sans éléments de défense importants”.

L’ensemble était cerné de douves dont il ne reste que des vestiges. Le château fut transformé en ferme ver la fin du 16ème siècle et des espaces à vocation agricole furent érigés autour de la cour centrale. Ce monument impressionne par ses épaisses murailles en moellons quartzite d’Opprebais. Les parties médiévales du château sont classées comme monument depuis 1973 et les parcelles environnantes sont également classées comme site.

Photos : Léo Juvier-Hendrickx